La première des libertés est la liberté de tout dire.

SOMMAIRE

Une moyenne de 15 tremblements de terre par mois attendue en 2013 en Roumanie

 Une moyenne de 15 tremblements de terre par mois attendue en 2013 en Roumanie









 Le terrible tremblement de terre de 1977 qui a détruit une partie de Bucarest est encore présent dans toutes les mémoires.


    Selon le directeur de l'Institut de géophysique roumain, le pays devrait connaître une moyenne de 15 tremblements de terre par mois en 2013, nombre pouvant varier de 10 à 20, à rapprocher de celui de 2012 (une moyenne de 10 par mois dans le judet de Vrancea-Focsani, le plus exposé, aucun ne dépassant toutefois l'intensité de 5 sur l'échelle de Richter). Pour le géophysicien, il ne faut pas s'alarmer outre-mesure de cette activité sismique soutenue, la terre se soulageant ainsi de son trop plein d'énergie au lieu de la concentrer dans le silence et de la libérer d'une manière soudaine et violente. Toutefois, il n'a pu préciser si un tel cataclysme était prévisible, que ce soit en 2013 ou 2020.
   A Bucarest, où le dernier grand tremblement de terre est survenu le 4 mars 1977 (épicentre Vrancea, magnitude 7,2), faisant 1570 morts et 11 000 blessés, sur les 2500 immeubles classés actuellement à risque, 26 seulement ont été consolidés, 111, abritant 3189 appartements, sont considérés comme étant des dangers publics, non seulement pour leurs occupants mais aussi pour le voisinage. Ils sont signalés à la population par des marques en forme de ronds rouges sur les façades.

Les articles les plus lus

Tous droits réservés